Assis dans le couloir



« Le désir, c’est la forêt vierge ». Une forêt vierge dans un couloir. Que nous veut-elle, Duras, «cette vieille femme infréquentable »?Publié en 1980, ce texte de Marguerite Duras n’est pas le plus connu, mais il semble à chacun étrangement familier. Un homme, une femme, anonymes, livrés à un désir inouï; leurs corps poussés vers un continent qui prend parfois le nom d’érotisme et que la littérature traque avec fascination.
«Il y a des auteurs qui vous hantent parfois et dont les phrases éclairent vos recoins obscurs; des auteurs qui vous attrapent de manière sauvage et intempestive, vous rappellent en ces lieux où le corps redevient un élément premier, animal, voire minéral. Des lieux où le corps se fond aux phénomènes naturels, à l’apparition d’un brouillard ou la course lente des nuages.»Avec ce spectacle, Aurélien Patouillard et Emilie Vaudou questionnent leurs rapports à l’érotisme.
D’après L’homme assis dans le couloir de Marguerite Duras AvecAurélien Patouillard et Emilie Vaudou LumièreFlorian Leduc CostumesSéverine Besson DramaturgieAlexandre Montin et Delphine Abrecht Coproduction : St-Gervais Genève Avec le soutien deErnst Göhner Stiftung,
SPECTACLE 80 MIN ENVIRON
Crédits Photos Nora Rupp